Le depart de Yuji Naka

C’est une question que je me pose souvent et comme je n’ai jamais vraiment trouvé de réponse je pose la question ici. Savez-vous pourquoi Yuji Naka a quitté (ou été remercié de…) SEGA?

Après-tous Prope, exepté Ivy the Kiwi qui date un peu, ne semble pas faire des étincelles. D’ailleurs si Sega semble toujours detenir 10%du studio il ne semble pas avoir vraiment de partenariat (Ils ont l’air de plutôt travailler pour Bandai Namco ou leur propre compte. )

Du coup ca fait un bail qu’on plus pu voir naitre un gros projet de Naka :frowning: ?! Il n’a vraiment plus de rapport avec Sega?

C’était en plein développement de Sonic 2006
je crois,il n’était pas satisfait des délais laissés pour la Sonic Team et du manque d’ambition pour le titre qui commençait super bien avec un super moteur 3D,maisquelques mois en plus n’auraient pas été de trop.

Il y a une interview où il évoquait un possible retour de Sega en tant que constructeur…
Comme quoi,entre la direction et la vision de Naka San,y’avait quelques divergences,mais je ne sais pas tout de l’histoire,moi aussi j’aimerais bien quelques éclaircissements. :smile:

Déterrage d’entre les morts pour l’épisode n°4586 de « Un drama avec Yuji Naka » :

J’ai le plus grand respect pour Yuji Naka, et reste convaincu qu’il était un génie en son temps.

Mon sentiment, par rapport aux évènements variés de sa carrière, c’est que c’est quelqu’un avec qui il semble être un peu compliqué de travailler, et qu’en même temps, il n’a pas été beaucoup aidé.

Sous SEGA, il a sans aucun doute subi une pression débile sur les jeux Sonic. Et là dernièrement chez Square-Enix, difficile de penser que la boîte n’a pas fait de la grosse merde. Ce ne sont quand même pas des références, ils ont l’air de gérer leurs projets n’importe comment et quand le grand dirigeant compare le fait jouer à un « travail », ça en dit long.

En tout cas, sa réputation est ternie. C’est comme avec Rodea. Je pense qu’il avait fait un jeu tout à fait correct sur Wii, et derrière le projet a été repoussé et porté à l’arrache sur Wii U et 3DS. Et au final, c’est encore et toujours associé à lui et sa réputation est ternie, alors qu’à la base il avait pondu l’un des rares jeux exclusifs ambitieux de la machine.

Naka c’est un mec qui sait faire des jeux amusants, funs. Aussi débile que ça puisse paraître, je pense que ce n’est plus l’objectif premier des jeux que l’on essaye de faire à notre époque. En cela je ne comprends même pas qu’un jeu comme Balan ait pu être validé, et je ne suis pas étonné qu’ils aient voulu vite le sortir et passer à autre chose. C’est comme le nouvel étron de PG que tout le monde a oublié, ils vont vite passer à autre chose. Mais au moins ce dernier contient tous les aspects infâme de monétisation de l’ère moderne, alléluia.

2 « J'aime »

Après je ne veux pas me faire l’avocat du diable, mais s’il a été écarté 6 mois avant la sortie du jeu c’est peut être aussi parce qu’il faisait de la merde. 6 mois avant, le jeu est quasi fini, c’est du fignolage. Balan Wonderworld était totalement à refaire, reprendre le concept à zéro.
Je rappelle aussi que Square Enix avait largement mis en avant le fait que c’était Naka qui était aux commandes en le mettant à l’honneur dès le départ (faut se rappeler la conférence de presse où il était en première ligne et Square très fier d’annoncer son soutien).

Je dis pas que Square n’a rien à se reprocher (leurs derniers jeux sont très loin d’être bon, pour être gentil), mais Naka ne doit pas être tout blanc non plus.

A l’époque de la MD, il avait quand même claqué sa dem après Sonic 1 parce qu’il estimait (probablement à raison) qu’il n’avait pas reçu la reconnaissance (pécunière notamment) qu’il méritait, et c’est Cerny qui l’a repris avec le STI pour faire Sonic 1 loin du Japon. Ça a du lui épargner une bonne quantité de pression.

Après, le mec est un génie de la programmation, mais effectivement il a l’air d’être plus que difficile. Quand on dit pour blaguer « Yuji Naka est un connard », il y a quand même des éléments au dossier : le refus de prêter le moteur de Nights pour Sonic Xtreme parce qu’il était vexé comme un pou qu’on Sonic se fasse sans lui, le fait qu’il se serait pointé dans un studio tiers employé par SEGA en disant que tout le monde allait gicler après qu’ils aient pris leur techno, là l’épisode avec SE où il se brouille avec tout le monde…

Sur Twitter il passe son temps à RT tout ce qui touche à Sonic, et uniquement à ça, il faut vraiment vieux mec aigri, et il doit être biiiien relou aux repas de famille.

D’ailleurs, est-ce qu’il est un génie dans les autres domaines ?
Parce que oui, niveau programmation, tous ceux l’ayant connu à l’époque semblent d’accord pour dire qu’il était exceptionnel et je n’ai aucun doute d’ailleurs.

Mais le gars avait de l’ambition, voulait de la reconnaissance, être connu et ce n’est pas un simple programmeur qui peut espérer cela, par contre, un créateur oui.
N’a t’il pas voulu endosser ce rôle qui au final ne lui convenait pas ?
Alors oui oui, on pourra me sortir une longue liste de jeux exceptionnels alors qu’il n’était plus programmeur mais est-ce grâce à lui ou à son équipe et la dynamique qui allait avec ?

Dans ta liste il manque "n’a pas dit bonjour à VirtuaHunter :naka:

Justement, au TGS quand je l’avais croisé et qu’il m’avait rooooooyalement mit un vent, il était devant la boutique SEGA et ne prenait que des photos de ses vieilles gloires…

Je ne veux pas l’enfoncer car il n’est probablement pas 100% fautif, mais humainement parlant ça semble vraiment chaud de le côtoyer.
Et on peut le regretter, il aurait certainement pu montrer encore de grandes choses si il était resté dans son domaine de prédilection…

Peu de temps après il avait une Ferrari et une Porche… La récompense pécunière qu’il voulait semblait chiffrer gros quand même…

Tentative d’évaluation de la taille du melon de Yuji Naka :nic:
Yuji Naka

(je tape dessus mais en fait je lui suis reconnaissant pour des tonnes de choses)

Franchement j’aime pas le mauvais esprit de GK envers SEGA notamment, mais parfois ils sont quand même forts dans leurs accroches :

1 « J'aime »

En fait, si Yuji Naka avait eu un caractère plus facile, il aurait pu avoir un parcours à la Iwata chez Nintendo ?:thinking:

Alors que Megumi du deuxième étage est beaucoup plus sympa. Elle accepte même de parler aux palmipèdes malodorants.

ça c’est parce que vous avez pas de dedicace de lui. :stuck_out_tongue:

IMG_20220429_220208

IMG_20220429_223409

2 « J'aime »